Fracture poignet : traitement et temps guérison

"
fracture poignet temps guerison
n
Catégorie : Poignet
Rédigé par : Docteur William Mamane

La fracture du poignet est l’une des blessures les plus courantes du système musculo-squelettique. Elle peut survenir à tout âge, mais elle est plus fréquente chez les personnes dont les os sont fragilisés. Elle peut entraîner des douleurs, des déformations, des raideurs et des complications, et avoir des conséquences importantes sur la fonctionnalité de la main et du bras. Comment reconnaître les signes d’une fracture du poignet ? Quels sont les traitements possibles et le temps de guérison ?

Qu’est-ce qu’une fracture du poignet ?

Le poignet est une articulation complexe qui relie l’avant-bras à la main. Il est composé de huit petits os appelés os du carpe, qui sont reliés entre eux par des ligaments. Le poignet permet de réaliser des mouvements de flexion, d’extension, de rotation et d’inclinaison de la main.

Une fracture du poignet correspond à la rupture d’un ou plusieurs os du carpe, ou de l’extrémité inférieure du radius ou du cubitus, les deux os de l’avant-bras. Il existe différents types de fractures du poignet, selon la localisation, la gravité et le déplacement des fragments osseux.

Les fractures du poignet les plus fréquentes sont les fractures du radius, qui représentent la plupart des cas.

Quelles sont les causes d’une fracture du poignet ?

La cause la plus courante d’une fracture du poignet est une chute sur la main qui entraîne un choc violent sur le poignet. Ce type de traumatisme peut survenir lors d’un accident de la circulation, d’un sport intense (comme le ski), d’une activité domestique ou d’une chute dans la rue.

D’autres causes moins fréquentes peuvent être à l’origine d’une fracture du poignet, comme un coup direct sur le poignet, une torsion excessive de la main ou une maladie qui fragilise les os.

Les personnes âgées, dont les os sont plus fragiles, sont particulièrement exposées au risque de fracture du poignet. Les sportifs le sont également.

Quels sont les symptômes d’une fracture du poignet ?

Les symptômes d’une fracture du poignet sont généralement les suivants :

  • Une douleur intense au niveau du poignet, qui peut irradier vers la main ou l’avant-bras. La douleur s’aggrave lors des mouvements du poignet ou de la main.
  • Un gonflement du poignet, qui peut s’étendre à la main ou à l’avant-bras. Le poignet peut prendre un aspect déformé ou anormal.
  • Une diminution de la mobilité du poignet et de la main. Il devient difficile de plier, d’étendre, de tourner ou d’incliner la main. La préhension des objets peut être altérée.
  • Une sensibilité anormale au niveau du poignet, de la main ou des doigts. Il peut y avoir une sensation de fourmillement, de picotement, d’engourdissement ou de perte de sensibilité. Ces signes peuvent témoigner d’une compression ou d’une lésion d’un nerf.

Comment diagnostiquer une fracture du poignet ?

diagnostique fracture poignet

En cas de suspicion de fracture du poignet, il faut consulter rapidement un médecin ou se rendre aux urgences. L’Institut de la main Landy dispose d’une équipe de 7 chirurgiens spécialisé dans les pathologies et traumatologie des membres supérieurs.

Le diagnostic repose tout d’abord sur l’examen clinique du poignet, qui permet d’évaluer la douleur, le gonflement, la mobilité, la sensibilité et la déformation du poignet. Le médecin peut également palper les os du poignet et de l’avant-bras pour rechercher une anomalie.

Pour confirmer le diagnostic et préciser le type de fracture, le médecin prescrit généralement une radiographie du poignet, qui permet de visualiser les os et les éventuels déplacements des fragments.

Dans certains cas, d’autres examens complémentaires peuvent être nécessaires, comme une échographie, un scanner ou une IRM, pour évaluer l’état des ligaments, des tendons, des muscles ou des nerfs.

Quels sont les traitements d’une fracture du poignet ?

Le traitement d’une fracture du poignet dépend de la gravité et du type de fracture. Le but du traitement est de réduire la douleur, de rétablir la fonctionnalité du poignet et de prévenir les complications. Il peut être conservateur ou chirurgical.

Traitement conservateur ou orthopédique

C’est habituellement la conduite à tenir face à une fracture simple, stable et peu déplacée. Il consiste à immobiliser le poignet avec une attelle ou un plâtre pendant plusieurs semaines, pour permettre la consolidation des os. Le médecin prescrit également des antalgiques pour soulager la douleur et des anti-inflammatoires pour réduire le gonflement. Le plâtre ou la résine permet d’immobiliser le poignet pendant une durée variant de 4 à 6 semaines. Il peut être nécessaire de réaliser des radiographies de contrôle pour vérifier l’évolution de la fracture.

Traitement chirurgical

La chirurgie est envisagée si la fracture est complexe, instable ou déplacée. Elle consiste à réduire la fracture, c’est-à-dire à remettre les fragments osseux en place, sous anesthésie locale ou générale. Le chirurgien peut utiliser des broches, des vis, des plaques ou des fils pour maintenir les os en position. Il pose ensuite une attelle ou un plâtre pour immobiliser le poignet. Le patient doit prendre des antalgiques et des anti-inflammatoires pour prévenir l’infection. Il doit également surveiller les signes de complication, comme la fièvre, les saignements, les rougeurs ou les douleurs persistantes.

Quel est le temps de guérison d’une fracture du poignet ?

Le temps de guérison d’une fracture du poignet dépend de plusieurs facteurs, comme son degré de gravité, sa prise en charge thérapeutique, l’âge ou l’état de santé du patient.

En moyenne, il faut compter 4 à 6 semaines pour que la consolidation intervienne, dans le cadre d’une fracture simple prise en charge par traitement orthopédique conservateur (immobilisation).

En cas de chirurgie, le temps de consolidation et de guérison tourne autour de 6 semaines.

Après cette période, il faut mettre en place une rééducation pour récupérer toutes les fonctionnalités.

Quelle rééducation après une fracture du poignet ?

La rééducation après une fracture du poignet est une étape indispensable pour retrouver la mobilité et la force du poignet et de la main. Elle commence généralement après le retrait de l’attelle ou du plâtre, qui intervient en moyenne entre 4 et 6 semaines après la fracture, selon le cas.

La rééducation peut être réalisée par un kinésithérapeute ou par le patient lui-même, sous la supervision du médecin.

Elle comprend des exercices de mobilisation, d’étirement, de renforcement et de coordination du poignet et de la main. Elle vise à améliorer l’amplitude des mouvements, à réduire les raideurs articulaires, à augmenter la force musculaire, à diminuer les douleurs résiduelles et à prévenir les récidives.

La rééducation peut durer de quelques semaines ou quelques mois, selon le type de fracture et la récupération du patient.

5/5 - (1 vote)
Rendez-vous et consultation à
l’Institut Main Landy

Clinique spécialisée dans la prise en charge des pathologies chroniques et urgences de la main et du membre supérieur

favicon landyArtiles liés